Dans le cadre d’une mission longue durée de Vincent Droissart, Chercheur à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), une mission de terrain a été effectuée du 1er au 10 juin 2017 avec Narcisse Kamdem (assistant de recherche au laboratoire de Botanique systématique et d’Ecologie) pour rechercher Ossiculum aurantiacum dans la région du Sud-ouest (Mamfe, Nguti, Ebondji) et obtenir plus d’informations sur son aire de distribution, son écologie et son statut de conservation.

Dans un rapport, l'Académie des sciences dresse un tableau détaillé de la dégradation par l'homme de la biodiversité et tente de mesurer la résilience des écosystèmes fragilisés quand vient s'ajouter le réchauffement climatique.

 

Expliquer, alerter, prévenir, c'est le défi que s'est fixée l'Académie des Sciences au travers de son Comité des sciences de l'environnement en publiant aujourd'hui un rapport ambitieux sur «les mécanismes d'adaptation de la biodiversité aux changements climatiques et leurs limites».

Selon les résultats de travaux de recherche publiés mercredi 20 septembre 2017 dans la revue Science Advances, les populations de tortues de mer ne déclinent plus dans une soixantaine de régions dans le monde.

Les tortues de mer tirées d’affaire ?

Menacées par la chasse, la perte de leur habitat, la pollution plastique et les prises accidentelles dans les filets de pêche, les populations de grandes tortues de mer déclinaient depuis une vingtaine d’année. Ainsi, sur les sept espèces différentes de tortues marines, toutes sont classées vulnérables ou en danger de disparition.

Libreville – Le Gabon, couvert à 88 % de forêts, mise désormais sur la technologie pour mieux contrôler le secteur forestier qui suscite la convoitise de trafiquants sans scrupule attirés par le marché juteux du bois.

 

Figurant parmi les pays les plus reboisés au Monde, le Gabon a renforcé aux cours de ces dernières années son dispositif technique et réglementaire pour recenser toutes les activités susceptibles de porter atteinte à sa richesse forestière.

 

A cet effet, Libreville recourt désormais à une surveillance satellitaire opérée par l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (AGEOS).

Très prisé en Asie, le «Kevazingo» ou «Oveng», en fang, est menacée par l’exploitation illégale intensive, initiée par des réseaux mafieux entretenus par des responsables d’administration véreux en complicité avec certains opérateurs économiques de la province du Woleu-Ntem.

 Face à l’ampleur du désastre et au regard de l’appétit des chinois sur le Kevazingo, essence de bois rare, réputée très solide est très prisée en Asie, Brainforest sonne l’alerte.

 Une équipe de cette organisation non-gouvernementale s’est rendue dans la province du Woleu-Ntem, dans la période d’août à septembre 2017, en vue de mieux comprendre le développement du phénomène, les acteurs ainsi que les motivations de ses derniers à accélérer la disparition de cette essence, dont le prix du mètre cube oscille entre 1 et 2 millions de francs CFA à Libreville.

LIBREVILLE, (Xinhua) -- Un ressortissant camerounais, présumé être un trafiquant d'ivoire, a été interpelé avec 20 kg de pointes d'ivoire à Bitam dans la province du Woleu Ntem au nord du Gabon, sur la frontière avec le Cameroun, par des éco-gardes, rapporte un communiqué officiel publié vendredi.

 

Le suspect, Ghislain Afa Mba, est arrivé sur une moto transportant un sac dans lequel étaient dissimulées 20 kg de pointes d'ivoire qui étaient divisées en quatre morceaux pour faciliter le transport sur la moto. Il a été arrêté par les éco-gardes en étroite collaboration avec l'ONG Convergence Justice, alors qu'il essayait de vendre son produit.

Utilisée depuis des décennies par les guérisseurs traditionnels, cette plante aurait aussi des propriétés pharmaceutiques pour soigner les suites d’AVC.

 

Au large du Gabon, dans le golfe de Guinée, l’archipel de Sao Tomé-et-Principe est un des plus petits d’Afrique – moins de 200 000 habitants -, constitué de deux îles principales. Cette ancienne colonie portugaise isolée du continent africain abrite une biodiversité unique, au niveau tant de la faune que de la flore. Une richesse qui intéresse de près les scientifiques et qui pourrait s’avérer un formidable espoir pour les patients atteints de troubles neurodégénératifs tels que la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson.

Faire un don

Ce site à but non lucratif qui fait de la ré information gratuite vous a plu ? …faire un don etc…